Oracle supprime 250 emplois en France

G. G. avec AFP

— 

Oracle va supprimer 850 à 1.000 postes en Europe, dont 250 en France, a annoncé l'éditeur américain de logiciels. Ce plan ferait suite à une prévision de croissance inférieure à ce qui était attendu. Interrogée par l'AFP, la direction n'a pas souhaité faire de commentaire.

Ces suppressions d'emplois ont été annoncées lors du comité d’entreprise européen et du comité d’entreprise France de lundi et mardi, ont indiqué les syndicats CFDT Cadres, CFE-CGC, CFTC, CGT et FO. Dans un communiqué commun, ils expriment leur "surprise" et leur "colère" dans un communiqué commun.

Oracle emploie quelque 17.000 salariés en Europe, dont 1.600 en France.

"Cette réduction importante d’effectifs n’est pas justifiée au regard de la santé financière d’Oracle et des efforts concédés par les salariés depuis de nombreuses années au sein d’Oracle France", estiment les syndicats. "Nous ne pouvons pas accepter que les salariés soient considérés comme une simple variable d’ajustement au profit d’une politique purement financière".

Préserver la marge

D'après eux, l'éditeur veut "préserver la marge opérationnelle pour pouvoir maintenir la stratégie à long terme Oracle: recherche, innovation, politique de croissance interne et externe par acquisitions".

Le groupe californien a dépassé les attentes du marché mardi en publiant ses résultats annuels et trimestriels, parvenant à afficher une petite hausse de 1% de son bénéfice net sur les douze mois écoulés, à 5,593 milliards de dollars, en dépit du contexte de crise économique et du raffermissement du dollar.