Porsche freine sa production

E24 avec AFP

— 

Comme en France chez Renault et PSA, les constructeurs automobiles allemands mettent leurs salariés en congés forcés pour réduire la production et écouler les stocks. Après Daimler et Volkswagen, c'est au tour de Porsche de ralentir sa production. Cette annonce intervient alors que les ouvriers allemand dans le secteur de l'industrie et de l'automobile se préparent à une série de grève cette semaine. Le constructeur de voitures de sports, prévoit de prolonger l'arrêt traditionnel de production à l'occasion des vacances de Noël sera de trois jours. Les usines resteront fermées du 22 décembre au 9 janvier, selon les déclarations d'un porte-parole du constructeur à l'AFP.

"Ceci est dû à une situation économique mondiale difficile, surtout aux Etats-Unis", un marché clé du constructeur, a ajouté le porte-parole. Porsche avait déjà averti que l'année 2009 serait plus difficile, en raison du recul du marché automobile, et qu'il envisageait de réduire sa production.

Le bilan de son exercice clos le 31 juillet, et qui doit être prochainement détaillé, va toutefois tirer "des larmes de joie" aux actionnaires, a récemment déclaré le patron du constructeur automobile Wendelin Wiedeking. L'entreprise a déjà annoncé avoir réalisé un chiffre d'affaires en hausse, à 7,5 milliards d'euros, pour plus de 98.000 véhicules vendus. Ses bénéfices pourraient cette année même dépasser son chiffre d'affaires, selon les analystes qui renvoient aux milliards d'euros que Porsche a gagnés grâce à l'envolée en Bourse de son compatriote Volkswagen, dont il va prochainement prendre le contrôle.

Porsche a déclaré, dimanche 26 octobre, détenir 74,1% du capital de Volkswagen grâce à l'achat de dérivés d'actions qui ont surpris les marchés. Porsche a assuré détenir 42,6 % directement du capital de Volkswagen, et avoir levé des options lui permettant de prendre une tranche supplémentaire de 31,5 %. Cette opération discrète a fait flamber le cours de Volkswagen à 1.000 euros.