Rio Tinto va supprimer 1.500 postes en Europe

E24 avec AFP

— 

Le groupe minier Rio Tinto a indiqué mardi dans un communiqué qu'il allait supprimer 1.500 postes en Europe dont 680 en France, dans le cadre de son plan de réduction de ses effectifs mondiaux de 14.000 salariés annoncé en décembre. Le groupe envisage, pour la France, "la suppression de 230 postes en CDI et le non-renouvellement de 450 CDD ou intérimaires sur un total estimé à 1.500 suppressions de postes à travers l'Europe", a-t-il annoncé à l'issue d'un comité d'entreprise européen - qui s'est tenu à Paris - au cours duquel ce "plan" a été présenté.

Ces mesures correspondent "à l'annonce faite par Rio Tinto en décembre 2008 d'une réduction de ses effectifs mondiaux de 14.000 postes (5.500 CDI et 8.500 CDD et intérimaires), a-t-il précisé. "Ces mesures, bien que difficiles, sont indispensables pour permettre à Rio Tinto de faire face aux difficultés du secteur et rester compétitif", a estimé Hugo Bagué, directeur des ressources humaines pour le monde du groupe, cité dans le communiqué.

Parallèlement, la branche d'aluminium du groupe, Rio Tinto Alcan, a annoncé à Londres la suppression de 1.100 emplois dans le monde, également dans le cadre des 14.000 suppressions de postes annoncées en décembre.