Perte pour Kesa, propriétaire de Darty

D.H. avec AFP

— 

Le distributeur britannique d'électronique et électroménager Kesa Electricals, propriétaire de Darty, a vu ses comptes plonger dans le rouge sur son exercice achevé fin avril, dans un climat qu'il a qualifié d'"extrêmement défavorable", et se prépare à une "nouvelle année difficile". Le groupe a essuyé une perte nette de 111,4 millions de livres (130,5 millions d'euros) sur l'exercice 2008/2009 achevé fin avril, contre un bénéfice de 114,6 millions de livres un an plus tôt. Hors activités cédées, la perte nette s'élève à 81,8 millions de livres, contre un bénéfice correspondant de 128,8 millions en 2007/2008, a précisé le groupe dans un communiqué. La chaîne Darty a, elle, enregistré une chute de ses résultats.

De plein fouet la récession

Le chiffre d'affaires annuel a en revanche progressé de 9,8% à 4,95 milliards de livres, dopé par l'appréciation de l'euro par rapport à la livre. Kesa réalise en effet la majeure partie de son chiffre d'affaires en Europe continentale, essentiellement en France où il possède la chaîne Darty. Mais en données comparables, l'activité a au contraire reculé, de 1,2% à taux de change constant et de 6,2% à surface de vente égale. Le groupe a été frappé de plein fouet par la récession. "L'ensemble de nos marchés a connu des conditions d’activités très dégradées, notamment en Espagne", a résumé Kesa.

Perspectives moroses

Les perspectives pour l'année en cours restent moroses. Le nouveau directeur général Thierry Falque-Perrotin, un ancien du groupe PPR qui a succédé en début d'année à Jean-Noël Labroue, a dit se préparer à "un exercice qui s'annonce une nouvelle fois difficile". Dans ce contexte, il assuré que Kesa se concentrerait sur "la réduction des pertes" et la recherche d'économies, et s'efforcerait d'améliorer sa trésorerie (qui a fondu à 7,5 millions de livres à la fin de l'exercice écoulé) en réduisant ses investissements.