Intel poursuivi aux Etats-Unis pour entrave à la concurrence

G. G. avec AFP

— 

Le ministre de la Justice de l'Etat de New York, Andrew M. Cuomo, va poursuivre le numéro un des micro-processeurs Intel pour pratiques anti-concurrentielles. Il l'accuse de multiplier les pressions sur les fabricants d'ordinateurs pour qu'ils utilisent ses produits.

"Intel a enfreint le droit de l'Etat et du pays en se livrant à une campagne mondiale systématique, révélée dans des courriels, visant à maintenir sa position de monopole et ses prix dans le marché des micro-processeurs", accuse le département de la Justice new-yorkais.

"Intel s'est livré à la corruption et aux coercitions pour étrangler le marché", a accusé Andrew M. Cuomo, cité dans un communiqué, où sont évoqués le versement de milliards de dollars de "supposés rabais", des menaces et des mesures de rétorsion.

Intel a déjà été condamné cette année par l'Union européenne pour abus de position dominante. Il aurait illégalement écarté du marché son concurrent AMD. Le fabricant de processeurs a dû s'acquitter d'une amende record de 1,06 milliard d'euros. Même si le groupe conteste la décision de Bruxelles, il a dû s'acquitter de la somme.