Porsche en négociation exclusive avec le Qatar

— 

Le constructeur de voitures de sport allemand Porsche a fait une croix sur l'offre d'entrée à son capital de Volkswagen et ne veut plus étudier désormais que celle de l'émirat du Qatar, annonce, mercredi 15 juillet, le site internet du quotidien à grand tirage Bild. Le conseil de surveillance de Porsche ne compte statuer lors de sa réunion exceptionnelle du 23 juillet que sur

la proposition du Qatar
et non sur celle de Volkswagen, affirme le journal.

L'offre de Volkswagen de prendre 49,9% du capital de Porsche figure seulement à l'ordre du jour de la réunion sous la rubrique "Information", et non sous la rubrique "Décision", affirme Bild. L'émirat du Qatar offrirait selon la presse 7 milliards d'euros pour plus de 25% du capital de Porsche Automobil Holding et des options sur actions de Volkswagen.

Porsche doit en urgence trouver un allié, alors qu'il est étranglé par un endettement de 9 milliards d'euros lié au rachat de 51% de Volkswagen, numéro un européen de l'automobile. Ce dernier, désireux de rééquilibrer le rapport de force avec son repreneur, propose de racheter 49,9% du capital de Porsche. L'offre de Volkswagen serait de "plus de 4 milliards d'euros", selon la presse.