Mozambique: des éléphants empêchent la construction d'une raffinerie de pétrole

A.-C.B avec AFP

— 

La compagnie mozambicaine privée Oilmoz a décidé de trouver un autre site pour la construction de la première raffinerie de pétrole dans le pays depuis 24 ans d'après l'AFP.

Ceci afin de ne pas mettre en danger des éléphants, a-t-on appris ce mardi 11 août auprès de la société.

A l'origine, Oilmoz avait prévu de construire la raffinerie dans la région de Matutuine (sud), qui abrite la réserve d'éléphants de Maputo à environ 80 km au sud de la capitale.

"La zone de Matutuine est une région sensible sur le plan environnemental. Il y a une réserve d'éléphants (où vivent quelques centaines de pachydermes), et c'est une région réputée pour sa biodiversité", a déclaré à l'AFP l'un des fondateurs de Oilmoz, Leonardo Simao.

En conséquence, Oilmoz envisage désormais de construire la raffinerie dans la zone de Marracuene, 125 km plus au nord, a-t-il ajouté, précisant que le projet serait soumis au gouvernement mozambicain au début de l'année prochaine.

Eléphants décimés

La raffinerie, d'une capacité prévue de 350.000 barils/jour et d'un coût de huit milliards de dollars (5,6 milliards d'euros), est conçue et construite en partenariat avec une filiale spécialisée du géant anglo-néerlandais Shell, Shell Global Solutions International BV.

Elle doit être terminée en 2014 et doit permettre de réduire la dépendance du Mozambique aux produits raffinés d'importation.

La seule raffinerie du pays a fermé il y a 24 ans, en pleine guerre civile, laissant le Mozambique dépendant des importations.

Les éléphants ont été décimés par la guerre civile (1976-1992) et depuis la fin du conflit les autorités mozambicaines cherchent à protéger cette espèce.

Selon Loki Osborn, un zoologiste à l'université britannique de Cambridge, la réserve d'éléphants de Maputo est "potentiellement l'un des atouts naturels les plus importants du Mozambique".