Baisse des ventes de voitures neuves en France en octobre

Guillaume Guichard avec AFP

— 

Nouveau coup dur pour les constructeurs automobiles. Les ventes de voitures neuves en France ont baissé de 7,3% en octobre par rapport à octobre 2007, à 175.014 unités, a annoncé lundi 3 novembre le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Sur le mois, les marques françaises (92.923 unités) ont davantage baissé (-8,1%) que les marques étrangères (-6,5%, 82.091 unités). Résultat, la part de marché des marques françaises sur leur principal marché est en baisse à 53,1% (contre 53,5% un an auparavant).

La marque Renault a particulièrement accusé le coup, ses ventes chutant de 12,6% avec 37.956 immatriculations. Filiale de la marque au losange, Dacia continuent de croître: +33,3% avec 3.703 unités. Du coup, la part de marché du groupe s'établit à 23,8% (contre 24,5% un an auparavant). Chez PSA, Peugeot recule de 8,6% à 28.774 unités, tandis que Citroën est stable à 26.193 unités. La part de marché du groupe s'établit à 31,4% pour le groupe contre 30,5% un an plus tôt.

"Les deux groupes français ont une politique ferme sur le maintien du prix de leurs véhicules et ne veulent pas gonfler leurs chiffres en bradant aux loueurs," a avancé François Roudier, porte-parole du CCFA, contacté par E24.

"Un mois de crise"

C'est "un mois de crise", a résumé François Roudier. "Les consommateurs ont hésité à investir dans les biens durables comme l'immobilier et l'automobile", a-t-il précisé. Les ventes semblent pénalisées par des "conditions de crédit de plus en plus sévères", alors que 20% des achats de voiture sont financés par les banques. Dans ses grandes tendances, le mois d'octobre s'inscrit toutefois dans la lignée des précédents avec un effet du bonus-malus désormais "durable" et des acheteurs qui se détournent des voitures "malussées", constate le porte-parole.

Les 4X4 continuent leur "descente aux enfers" alors que les tout-terrains de loisirs (SUV) se vendent bien en version deux-roues motrices, moins consommatrices. De même, les grands monospaces continuent de décliner tandis que les monospaces compacts ont "un peu freiné". "On est dans la logique post-Grenelle", selon François Roudier.

A noter, parmi les groupes étrangers, Fiat a réalisé une hausse de +33,9%. Le groupe Volkswagen progresse de 3,8% et Nissan, partenaire de Renault, recule de 9,1%. Malgré ce mois d'octobre en forte baisse, les ventes de voitures particulières neuves en France sont en hausse de 2,3% sur les dix premiers mois de l'année.