Premier vol commercial de l'A380

D.H. avec AFP

— 

"Nous avions prévu un événement convivial, mais la tragédie qui a frappé la compagnie nationale nous a contraint à annuler la partie festive", a déclaré le porte-parole de Singapore Airlines, la compagnie opérant ce vol, devant un parterre d'une cinquantaine de journalistes réunis à l'aéroport de Roissy. Il a appelé à observer une minute de silence en mémoire des victimes, alors que l'avion assurant la liaison Paris-Rio, disparu dans l'Atlantique avec 228 personnes à bord, n'a toujours pas été retrouvé. La plupart des officiels français conviés à la cérémonie ont annulé leur présence, comme le ministre en charge des Transports et le patron d'Aéroports de Paris, Pierre Graff.

Liaison quotidienne Paris-Singapour

Après Singapour, Sydney, Londres, Tokyo, Dubaï, Los Angeles, Melbourne, Auckland, Toronto et Bangkok, l'aéroport de Paris Roissy-Charles-de-Gaulle rejoint le cercle très fermé des destinations accueillant le paquebot des airs de l'avionneur européen Airbus. L'A380 avait quitté Singapour le 1er juin à 23h40 locales pour atterrir à Paris à 06H40 locales (04H40 GMT). Reparti à 13H05 mardi, il doit rallier Singapour en douze heures. Singapore Airlines va désormais assurer une liaison quotidienne Paris-Singapour aller-retour grâce au géant d'Airbus, dont elle a été la compagnie de lancement: elle a reçu le premier exemplaire le 15 octobre 2007.

Jusqu'à 853 passagers

Si le gros porteur d'Airbus peut transporter jusqu'à 853 passagers, Singapore Airlines a pris le parti de l'espace et du luxe avec seulement 471 sièges répartis en trois classes: 12 suites disposant d'un fauteuil large d'un mètre, déclinable en une variété de positions assises et allongées, 60 sièges classes affaires et 399 en classe économique.

Equipe de France de rugby

"Avec un taux de remplissage de 93%, ce premier vol au départ de Paris affiche presque complet en business et en économique", a indiqué un porte-parole de Singapore Airlines. "Sur toutes les lignes où nous utilisons l'A380, nous affichons des coefficients d'occupation de sièges de plus de 80%. Un très bon chiffre en cette période de crise", a-t-il ajouté. Parmi les passagers, figurent 35 membres de l'équipe de France de rugby voyageant en classe affaires, pour une tournée dans le Pacifique. "C'est un grand honneur d'inaugurer cet avion. Tout le Quinze de France est ravi", a déclaré à l'AFP Jo Maso, manager général de l'équipe de France. Il a affirmé "n'avoir aucune inquiétude" après l'accident de lundi, estimant que "le transport aérien était un mode de transport les plus sûrs".

En attendant la troisième passerelle

A l'embarquement, les passagers au départ de Paris ont dû être un peu plus patients que ceux au départ de Singapour, Roissy n'ayant pour l'instant mis à disposition de la compagnie que deux passerelles au lieu de trois pour cet avion à double-pont. En France, l'embarquement dure une heure, contre 40 minutes à Singapour. Aéroport de Paris, gestionnaire de Roissy, s'est toutefois engagé auprès de Singapore Airlines à réaliser une troisième passerelle permettant de desservir le pont supérieur du gros porteur avant mars 2010.