Toyota réengage

CV avec AFP

— 

Le premier constructeur d'automobiles mondial, le japonais Toyota, a indiqué ce mardi qu'il allait embaucher 800 ouvriers temporaires au Japon le mois prochain, en raison d'un regain de commandes qui l'oblige à accélérer la cadence de production de certains véhicules. "Nous avions suspendu l'engagement de salariés sous contrat à durée déterminée en juin l'année dernière, en raison de la baisse des ventes de voitures provoquée par la crise mondiale", a rappelé

Toyota qui avait déjà adopté un ton plus optimiste ces dernières semaines, malgré ses pertes
.

Cependant, grâce aux mesures incitatives (notamment

les primes à la casse qui sont un vrai succès
) mises en oeuvre dans divers pays, les commandes de voitures, tant au Japon qu'à l'étranger, tendent à remonter progressivement, un rebond auquel le groupe dit avoir d'abord répondu par la réduction des jours de repos et le recours aux heures supplémentaires. Toutefois, cela apparaît insuffisant, selon Toyota.

"Compte tenu des plans de production à venir, nous avons décidé d'engager des ouvriers temporaires" (800 dans un premier temps). Ils seront recrutés en priorité parmi ceux qui ont déjà occupé de telles fonctions dans les usines du groupe au Japon avant d'être congédiés à cause de la crise.

Toyota voit notamment affluer les commandes pour sa plus récente voiture hybride grand public, la Prius de troisième génération, qui rencontre un très gros succès au Japon et dont la production est portée au maximum.