Bertrand renvoie les décisions pour La Poste à "en janvier"

E24 avec AFP

— 

Pas de précipitation sur le dossier de La Poste. C'est le message qu'a voulu faire passer le ministre du Travail Xavier Bertrand, lundi 3 novembre sur les ondes de RTL. "La Poste a besoin de financement et nous attendons sereinement les conclusions de la mission Ailleret, qui va rendre justement ses conclusions en décembre et c'est effectivement en janvier que les options seront à prendre et à retenir", a indiqué Xavier Bertrand. "Une chose est certaine, c'est qu'aujourd'hui l'appel au marché n'est pas la seule solution, il y a d'autres solutions, mais ça cela viendra en début d'année, chaque chose en son temps", a ajouté le ministre.

L'explication du ministre du Travail fait suite à la sortie Guaino , conseiller spécial de Nicolas Sarkozy. Ce dernier avait estimé dimanche matin 2 novembre qu'il n'était "plus question pour l'instant, dans la situation où nous nous trouvons, d'ouvrir le capital de La Poste" avant de préciser quelques heures plus tard que le calendrier de cette réforme demeurait "valable".

Face aux pétitions lancées par des syndicats dont certains demandent la tenue d'un référendum sur l'avenir de la Poste, Nicolas Sarkozy avait mis en place en septembre une commission chargée d'étudier le changement de statut de la Poste, présidée par l'ancien directeur général d'EDF, François Ailleret.

Le secrétaire d'Etat à la Consommation, Luc Chatel, avait de son côté confirmé dimanche à l'AFP que l'ouverture du capital n'était "pas d'actualité", tout en estimant qu'il "n'en demeure pas moins que La Poste a besoin d'argent pour financer son développement et se préparer (...) à l'ouverture des marchés en 2011".