SMIC: petite hausse en vue en 2009

Thibaud Vadjoux

— 

Au 1er juillet, les salariés payés au SMIC, soit plus de 2 millions de personnes (hors salariés des entreprises agricoles et intérim), connaîtront précisément la revalorisation du salaire minimum de croissance. Mais, d'ores et déjà, on sait qu'une forte hausse du SMIC est écartée en raison du recul marqué de l'inflation sur l'année et des choix du gouvernement de ne pas donner de coup de pouce au SMIC. Les salariés peuvent s'attendre à une légère augmentation au 1er juillet, au minimum de 1,45%.

Plus précisément, pour connaître le montant exact d'augmentation du SMIC, il faudra d'abord attendre l'avis du groupe d'expert. Celui-ci doit fournir au gouvernement et à la Commission nationale de la négociation collective (CNNC) réunissant les partenaires sociaux, son rapport à la fin de la semaine. Sa mission établie par la loi de juillet 2008, en faveur des revenus du travail, est de s'appuyer sur des analyses économiques d’ensemble pour déterminer les évolutions souhaitables du SMIC. La CNNC pourra à son tour rendre son avis sur la base des ces travaux. Mais le dernier mot revient au gouvernement qui établit par décret le montant du SMIC en Conseil des ministres le 1er juillet.

Mode de calcul du SMIC

La revalorisation du SMIC repose donc à la fois sur un choix politique et un mode de calcul prenant en compte des indicateurs économiques.

Depuis 1970, la revalorisation du SMIC (qui se fera au 1er janvier à partir de 2010), intègre l'évolution du pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvrier (SHBO). Selon le code du travail, la hausse annuelle du salaire minimum doit être au moins égale à la moitié de la hausse du pouvoir d'achat des salaires horaires moyens des ouvriers. Or, selon les dernières statistiques du ministère du Travail, le pouvoir d'achat des ouvriers a progressé de 2,9% en mai 2009 par rapport à mai 2008. La hausse du SMIC sera donc au minimum de 1,45%.

En outre, une deuxième règle s'applique: lorsque l'indice des prix hors-tabac établi par l'Insee dépasse plus de 2% au mois, la revalorisation du SMIC en juillet est automatiquement portée à ce niveau. Une probabilité quasi-nulle puisque les prix s'essoufflent et pourraient même reculer en mai.

Depuis juillet 2008, le montant brut du SMIC est de 8,71 euros de l'heure. Son montant mensuel brut, sur la base légale de 35 heures hebdomadaires, est de 1 321,02 euros.