Fillon: les déficits menacent nos économies

D.H. avec AFP

— 

Le Premier ministre François Fillon a estimé vendredi 26 juin que les déficits structurels atteignaient "des niveaux qui peuvent compromettre la survie même de nos systèmes économiques si nous ne parvenons pas à les maîtriser". "Je le dis clairement : nos déficits structurels doivent être combattus sérieusement et courageusement", a déclaré le chef du gouvernement lors d'un déplacement à Nogent-le-Rotrou.

Pas de politique de rigueur

"Ils atteignent des niveaux qui peuvent compromettre la survie même de nos systèmes économiques si nous ne parvenons pas à les maîtriser", a-t-il ajouté. Pour autant, le Premier ministre a de nouveau promis qu'il n'y aurait "pas de politique de rigueur, pas de hausse des prélèvements obligatoires". "Mais nous allons continuer à nous battre pour continuer à réduire les dépenses de l'Etat", a-t-il encore dit, mettant en garde contre "un endettement" qui pourrait nuire "à la compétitivité économique de la France".