373,5 millions d'euros pour la vente de la collection Saint Laurent-Bergé

E24 avec AFP

— 

La vente de la collection d'art Yves Saint Laurent-Pierre Bergé a rapporté au total 373,5 millions d'euros, a annoncé François de Ricqulès, vice-président de Christie's France qui organisait la vente. "Je suis très heureux ce soir. Je suis sûr que ceux qui ont acquis toutes ces oeuvres d'art vont les aimer", a commenté devant la presse l'homme d'affaire Pierre Bergé, 78 ans, qui a constitué cette collection avec son ancien compagnon, le couturier Yves Saint Laurent décédé le 1er juin dernier. La vente de la collection rassemblée en 50 ans par les deux hommes est devenue, dès la première des trois journées de vente lundi 23 février sous la nef du Grand Palais à Paris, la plus importante vente d'une collection privée jamais effectuée.

L'Etat français a acquis des oeuvres d'art pour un montant de 13,135 millions d'euros lors de la vente, a annoncé mercredi soir la ministre de la Culture Christine Albanel. Parmi elles, trois tableaux modernes ("Les Lilas" d'Edouard Vuillard et "Au Conservatoire" de James Ensor pour le musée d’Orsay, "Il Ritornante" de Georgio de Chirico pour le Centre Pompidou) ainsi qu'un portrait miniature de Louis XIV, par Petitot, pour le musée du Louvre.

Ont également été acquises trois pièces destinées au musée national de la Renaissance au Château d’Ecouen: une plaque en émail de Limoges du XVIème siècle représentant Paris, par Léonard Limosin, et deux plaques en émail de Limoges du XVIème siècle représentant Arthur et Josué, par Martial Ydeux.

"Ces acquisitions (...) ont pu être réalisées grâce à la mobilisation des crédits de l’Etat, aux contributions des sociétés d’amis de musées et au mécénat de Pierre Bergé", a précisé Christine Albanel qui "remercie Pierre Bergé pour les oeuvres dont il a fait don à l’Etat". Avaient été retirées au préalable de la vente aux enchères: une tapisserie de Burne-Jones, "l’Adoration des mages" destinée au musée d’Orsay et un tableau de Goya, "Le portrait de Don Luis Maria de Cistué" offert au musée du Louvre.