Les ventes de Bonduelle dopée par les conserves

J. Bx avec AFP

— 

Le groupe français agroalimentaire Bonduelle a annoncé jeudi 6 août une hausse de son chiffre d'affaires pour l'exercice 2008-2009 (clos fin juin), et a confirmé ses objectifs de rentabilité opérationnelle pour cette période.

Le chiffre d'affaires s'établit à 1,523 milliard d'euros, en hausse de 2,3% sur un an. A taux de change constants, la progression est de 4,4%. Les ventes ont été soutenues par un quatrième trimestre "très dynamique" et par les bonnes performances de l'activité légumes en conserve, souligne le groupe dans un communiqué.

Au quatrième trimestre, les ventes ont progressé de 5,9% par rapport à la même période de l'exercice précédent, à 394,6 millions d'euros (+9,3% à taux de change constants).

Bonduelle confirme "une perspective de rentabilité opérationnelle en 2008-2009 équivalente à celle de l'exercice précédent et conforme aux prévisions annoncées". Pour l'exercice 2007-2008, le résultat opérationnel du groupe s'était établi à 98,6 millions d'euros.

En février, le PDG Christophe Bonduelle avait annoncé que le groupe tablait sur une hausse annuelle de "5 à 6%" du chiffre d'affaires, ce qui lui permettrait de dégager, à taux de change constants, un résultat opérationnel de "100 millions d'euros, voire un peu moins".

Légumes en conserve

Par branches, les légumes en conserve, principale activité de Bonduelle, enregistrent des ventes de 771,3 millions d'euros sur l'exercice, en hausse de 9,5%. En revanche, les légumes surgelés et les légumes frais voient leurs chiffres d'affaires diminuer à respectivement 415,8 millions d'euros (-2,3%) et 336,8 millions (-6,5%).

La zone europe voit ses ventes augmenter légèrement à 1,157 milliard d'euros (+1,2%). Hors zone europe, elles progressent de 5,7% à 367 millions.

Bonduelle "entend poursuivre conjointement sa politique de développement interne et sa stratégie de croissance externe". Le développement interne passera notamment par la construction de deux sites industriels, au Brésil et en Ukraine, et par le "lancement de nouveaux produits".

Le groupe, qui a acquis au cours de l'exercice écoulé le conserveur belge La Corbeille et des activités de légumes surgelés de sociétés canadiennes, affirme disposer de la capacité de financement nécessaire pour "saisir les opportunités susceptibles de se présenter".