Le Rafale bientôt en Libye?

E24 avec AFP

— 

Le constructeur aéronautique français Dassault Aviation est "toujours en discussion" avec la Libye pour la vente éventuelle de son avion de combat polyvalent, le Rafale, a indiqué un responsable du groupe, lundi 10 novembre, à Tripoli. "Nous sommes toujours en discussion", a indiqué ce responsable de ventes sous couvert de l'anonymat, en marge d'un "Salon de la défense et de la sécurité" (LibDex) qui s'est ouvert lundi soir à l'aéroport militaire de Miitigua (banlieue de Tripoli). "C'est un processus long et complexe", a-t-il dit, affirmant que Dassault "espère que ce produit satisfera l'armée de l'air libyenne" qui envisage de renouveler sa flotte vieille de plusieurs dizaines d'années.

4,5 milliards d'euros

Les négociations pour la vente éventuelle de Rafale à la Libye avaient commencé en décembre dernier, lors de la visite à Paris du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. Paris avait auparavant annoncé la signature d'un protocole d'accord avec la Libye, précisant que Tripoli envisageait l'achat de 14 avions Rafale, ainsi que de 35 hélicoptères et d'autres équipements militaires, pour un montant total de 4,5 milliards d'euros. Le protocole d'accord prévoyait "une négociation exclusive d'ici au 1er juillet" 2008.

Première

La vente de Rafale à la Libye, si elle se concrétisait, serait la première à un pays étranger pour cet avion de combat de Dassault Aviation.