Total veut se faire pardonner

J. Bx avec AFP

— 

La compagnie pétrolière Total, critiquée en mars pour avoir annoncé 555 suppressions de postes après la publication de profits record en 2008, va apporter 50 millions d'euros au Fonds d'investissement des expérimentations pour les jeunes, rapporte lundi 27 avril Le Parisien.

Ces "50 millions d'euros sur cinq ans" serviront à "favoriser l'accès de 10.000 jeunes apprentis au permis de conduire", "accompagner 60.000 élèves en difficulté d'ici à 2012" et aider de "jeunes créateurs d'entreprise", précise le directeur général Total, Christophe de Margerie, dans un entretien au quotidien.

Il y a un mois, le Haut commissaire aux solidarités actives et à la Jeunesse, Martin Hirsch, avait déclaré que le groupe pétrolier allait "consacrer des sommes substantielles aux programmes" du gouvernement en particulier pour les jeunes.

Dans le même entretien au Parisien, Martin Hirsch espère pouvoir doter ce Fonds d'investissement des expérimentations pour les jeunes de 300 millions d'euros, grâce à un soutien du secteur privé équivalent à celui de l'Etat (150 millions).

Le 12 février, Total avait annoncé avoir dégagé en 2008 le plus gros profit jamais réalisé par un groupe français, à 13,9 milliards d'euros.

Un mois plus tard, le pétrolier avait suscité la polémique en annonçant 555 suppressions de postes, sans licenciement, mais s'était défendu, en affirmant qu'il avait prévu d'investir un milliard d'euros d'ici 2013 en France pour ces restructurations. Selon le groupe, ces investissements vont générer quelque 1.000 emplois par an chez les sous-traitants.