Incertitudes à la Bourse japonnaise

E24 avec AFP

— 

La volatilité devrait dominer le marché cette semaine à la Bourse de Tokyo, en raison d'un grand nombre d'incertitudes, notamment en ce qui concerne l'évolution du yen, estiment les courtiers. "Les échanges devront rester limités dans la semaine à venir étant donné que les intervenants sont toujours nerveux", a indiqué Hirokazu Fujiki, analyste chez Okasan Securities.

"Les opérateurs vont également examiner l'impact sur la Bourse d'une baisse plus faible que prévu du taux directeur par la Banque du Japon (BoJ)", a ajouté l'analyste. Chose qu'ils n'ont pas faite vendredi. La Banque du Japon, qui a réduit vendredi à presque zéro sa prévision de croissance de la deuxième économie mondiale pour l'année budgétaire en cours, a abaissé dans la foulée son taux directeur de vingt points de base, à 0,30%, au cours d'un vote particulièrement divisé.

Il s'agit de la première baisse de taux au Japon en sept ans. Cet abaissement de 0,2 point seulement est largement considéré comme symbolique, la marge de manoeuvre de la BoJ étant de toute façon minime en raison du faible niveau de son taux. La mesure annoncée a surtout pour but de montrer que la BoJ travaille main dans la main avec ses homologues étrangères pour enrayer la crise financière.

"Nous devons accorder une attention spéciale au taux des changes, car le yen s'est apprécié à la suite de la baisse des taux", a estimé pour sa part Yumi Nishimura, analyste chez SMBC Daiwa Securities. "Je crains que les facteurs négatifs ne soient plus nombreux que ceux positifs", a-t-il souligné.

Le marché fermé Lundi 3 novembre

Les marchés financiers seront fermés lundi à Tokyo en raison d'un jour férié. Les échanges ne vont donc reprendre que mardi 4 novembre.

L'indice Nikkei-225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a pris 927,90 points, soit 12,13%, sur la semaine, clôturant vendredi à 8.576,98 points, tandis que l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part progressé de 61,01 points ou 7,57%, pour finir la semaine à 867,12 points. Le Nikkei est tombé sous le seuil des 7.000 points mardi en séance, son plus bas niveau level depuis 1982, sur fond de craintes d'un yen fort qui pourrait mettre à mal la compétitivité des sociétés japonaises à l'étranger.

Les valeurs japonaises ont connu cette semaine trois séances consécutives d'euphorie jusqu'à jeudi grâce à un repli du yen et une reprise des Bourses mondiales. Mais vendredi, le marché a de nouveau reculé.

L'élection américaine

Les investisseurs vont également garder un oeil sur les résultats de la présidentielle aux Etats-Unis mardi prochain. "La victoire du (candidat démocrate Barack) Obama est largement perçue comme certaine, et l'attention se porte déjà sur la constitution de son équipe", a affirmé Fujiki.

Des chiffres importants sont aussi attendus la semaine prochaine, comme le taux de chômage en octobre aux Etats-Unis et les résultats de grandes sociétés japonaises, notamment Toyota Motor et Japan Airlines.