Frédéric Saint-Geours réélu à la tête de l'UIMM à l'unanimité

J.B. avec AFP

— 

Frédéric Saint-Geours a été réélu à l'unanimité mercredi 18 mars pour trois ans à la tête de l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie (UIMM). Il avait pris la présidence de l'UIMM en décembre 2007 à la suite du scandale des retraits de fonds suspects des caisses de l'organisation patronale. Il était le seul candidat en lice. "Nous voulons faire du dialogue social et du paritarisme une force au service de nos entreprises et de notre économie", a déclaré Frédéric Saint-Geours, cité dans le communiqué.

Ancien directeur général de PSA Peugeot Citroën, Frédéric Saint-Geours a consacré une grande partie de son mandat à la tête de l'UIMM à réformer la gouvernance de l'organisation patronale et à gérer les conséquences de l'affaire des retraits suspects. Ancien adhérent du parti socialiste, Frédéric Saint-Geours avait été directeur de cabinet d'Henri Emmanuelli, alors secrétaire d'Etat au Budget, de 1984 à 1986. A l'arrivée de la droite au pouvoir en 1986, il entre chez PSA Peugeot Citroën comme chargé de mission auprès du directeur financier, puis comme directeur financier dès 1988. Il prendra la direction générale du constructeur automobile 10 ans plus tard, avant d'en être écarté fin 2007 par Christian Streiff, nouveau patron du groupe.