L'immoblier neuf se redresse

T.V

— 

L'immobilier neuf reprend quelques couleurs. La demande s'est redressée au deuxième trimestre 2009. Les ventes ont atteint 28.000 logements entre avril et juin 2009 soit un bond de près de 30% par rapport à la même période en 2008, selon les chiffres du ministère de l'Ecologie.

Le stock de maisons invendues s'est donc allégé. "Concrètement, cela s’est déjà traduit par une baisse spectaculaire du délai d’écoulement des encours qui est revenu à 9,2 mois pour les appartements et à 12,8 mois pour les maisons (contre respectivement 21,4 et 20,5 mois à la fin 2008)", précise Alexandre Mirlicourtois du cabinet d'étude Xerfi.

Celui-ci explique cette embellie par différents dispositifs mis à disposition des ménages: doublement du prêt à taux zéro, succès de la loi Scellier pour l’investissement locatif…Mais globalement, la situation ne leur est évidement pas favorable. "La dégradation rapide de la conjoncture avec à la clé la forte poussée du chômage (malgré un léger mieux) dicte le choix des ménages. La baisse des taux d’intérêt (désormais proches de 4% contre 5% environ il y a un an) ne pèse pas lourd face à la menace de perdre son emploi", analyse Alexandre Mirlicourtois.

Baisse des permis de construire

L'ajustement du marché se réalise plutôt du côté de l'offre, les professionnels ayant réduit leurs programmes immobiliers. Les nouvelles mises en ventes ont été en baisse de près de 30% au deuxième trimestre 2009 par rapport à la même période de 2008. Et les futurs chantiers ont aussi été réduits en prévision d'une mauvaise conjoncture persistante.

Le nombre de permis de construire de logements neufs accordés en France a reculé de 32,3% au deuxième trimestre 2009 comparé à la même période un an plus tôt et de 29,6% entre mai et juillet 2009, selon le ministère. "En d’autres termes, il sortira de terre beaucoup moins de logements cette année qu’en 2008. Mais le pire sera évité (on part de très haut) et le plancher des 300 000 mises en chantier ne devrait pas être enfoncé cette année", selon Xerfi.