Alstom et Schneider veulent reprendre T&D à Areva

J. Bx avec AFP

— 

L'offre des groupes industriels Alstom et Schneider Electric sur la division T&D d'Areva se précise. Les deux sociétés "envisagent de faire une offre commune" sur la filiale de transmission et de distribution d'énergie du groupe nucléaire public, mise en vente en juin, ont-ils annoncé jeudi 23 juillet dans un communiqué commun.

"Schneider Electric et Alstom envisagent de déposer une offre d’achat commune pour la reprise d'Areva Transmission et Distribution (T&D), récemment mise en vente par sa maison-mère", ont indiqué les deux groupes. Dans cette optique, le groupe industriel diversifié et le fabricant d'équipement électrique "créeraient une structure commune qui proposerait l'acquisition d'Areva T&D", ont-ils précisé.

Si l'offre était retenue, cette structure "transférerait ultérieurement à Alstom les activités liées à la transmission et à Schneider Electric les activités liées à la distribution", ont-ils ajouté. "Un tel transfert d'activités n’aurait pas de conséquence sociale", ont-ils souligné, alors qu'Areva a prévenu dès l'annonce du projet de cession qu'il sera attentif tant au "programme social et industriel" du repreneur qu'au prix proposé.

Une offre attractive

Sur ce dernier point, Alstom et Schneider Electric font valoir que leur offre "serait plus attractive pour le vendeur" et qu'elle "maximisera la valorisation de l'entreprise". Elle "optimisera" selon eux "les contributions stratégiques, industrielles et commerciales que peuvent apporter" les deux groupes à chacun des deux pôles de T&D.

Alstom et Schneider Electric n'ont pas indiqué quelle somme ils étaient prêts à mettre sur la table. T&D est valorisé entre 3 et 5 milliards d'euros selon les estimations des analystes.