Nordbank voudrait 30 milliards d'euros

E24 avec AFP

— 

La banque publique régionale HSH Nordbank, frappée par la crise financière, va demander jusqu'à 30 milliards d'euros de garanties à l'Etat allemand dans le cadre du plan fédéral d'aide au secteur, a annoncé l'institut de Hambourg (nord), lundi 3 novembre dans un communiqué. "Une partie de ces garanties est destinée à soutenir l'activité de la banque, le reste servira de tampon si de nouvelles turbulences sur les marchés financiers nécessitaient la couverture de risques supplémentaires", a précisé la banque.

Perte

Par ailleurs, celle-ci a annoncé lundi une perte nette de 360 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année ainsi que des dépréciations d'actifs de près d'un milliard d'euros sur la même période, conséquence notamment de ses affaires avec Lehman Brothers et des banques islandaises.

Recapitaliser

HSH Nordbank, l'institut de Hambourg et de l'Etat régional du Schleswig-Holstein (nord), est la deuxième banque publique régionale à faire appel au plan de Berlin après la bavaroise BayernLB (sud) il y a deux semaines, qui a demandé à l'Etat 5,4 milliards d'euros pour se recapitaliser. "La banque étudie toujours l'option d'une recapitalisation" par le fonds prévu par l'Etat à cet effet, a indiqué HSH Nordbank. Lundi matin, Commerzbank, la deuxième banque privée du pays, a aussi appelé l'Etat à sa rescousse, qui va la recapitaliser à hauteur de 8,2 milliards d'euros et pourra garantir pour 15 milliards d'euros de nouvelles dettes.