British Telecom supprime 10.000 emplois

— 

Le groupe de téléphonie britannique BT a annoncé, jeudi 13 novembre, une hausse de 18% de son bénéfice net au deuxième trimestre, à 400 millions de livres (490 millions d'euros) mais aussi la suppression de 10.000 emplois d'ici à la fin mars, la plupart au Royaume-Uni.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 4,1% à 5,3 milliards de livres. "Trois de nos branches d'activité, BT Retail (détail), BT Wholesale (gros) et Openreach (qui s'occupe du débouclage) sont en ligne avec les objectifs ou au-delà", a noté le directeur général Ian Livington dans un communiqué, "mais les bénéfices de BT Global Services (la branche internationale) ne sont simplement pas suffisants et nous prenons une action décisive pour remettre les choses en place", a-t-il dit.

Ainsi, le groupe va supprimer 10.000 emplois d'ici à la fin mars, 4.000 directement et 6.000 parmi les sous-traitants et consultants. BT a 160.000 employés. BT avait lancé un avertissement sur résultat surprise le 31 octobre pour prévenir des mauvais résultats de BT Global Services, annonçant en même temps le départ du directeur général français de cette branche, François Barrault, remplacé immédiatement par le directeur financier Hanif Lalani.