Chrysler bientôt entre les mains de GM plutôt que de Renault-Nissan

E24 avec AFP

— 

Le fonds Cerberus, qui contrôle 80,1% du constructeur automobile américain Chrysler, a cessé de discuter avec le groupe Renault/Nissan d'un possible rapprochement, affirme, ce week-end le Wall Street Journal. Cerberus préfère donc se concentrer sur ses négociations avec General Motors. Chrysler avait étudié, au cours du mois, des rapprochements avec GM et probablement avec Renault. Cerberus semble plus proche de GM car il est intéressé par un échange de participations avec GM. Selon un schéma évoqué par les médias, Cerberus souhaiterait échanger sa participation dans Chrysler contre les 49% encore détenus par GM dans la société de services financiers GMAC. Cerberus qui détient les autres 51% de GMAC, détiendrait ainsi toute la société de services financiers.

"General Motors semble être le principal candidat à un rachat de Chrysler après que les discussions avec Renault et Nissan ont été interrompues", ajoute le quotidien sur son site internet, citant une source proche du dossier. Renault et Nissan ont toujours affirmé que les informations de presse sur un possible rapprochement avec le troisième constructeur américain n'étaient qu'une spéculation. Les intentions de rachat de GM sont, elles, connues de longue date. En février 2007, lors de la vente de Chrysler par l'allemand Daimler, GM s'était proposé comme acquéreur. Mais le constructeur américain est toujours dans une situation difficile pour mettre sur la table l'argent nécessaire au rachat.

Le rapprochement entre Chrysler et GM donnerait naissance au plus constructeur automobile mondial, devant Toyota et transformaerait le paysage automobile américian dominé par les "big three" (GM, Chrysler, Ford).