General Motors au cœur de rumeurs de fusion

E24 avec AFP

— 

General Motors veut initier la consolidation du secteur auto américain. Le Wall Street Journal a révélé samedi 11 octobre que GM avait approché Ford. Mais ce dernier aurait coupé court aux discussions arrivant "à la conclusion qu'il valait mieux continuer seul", précise le journal.

Cette information fait écho à celle du Wall Street Journal et du New York Times daté du vendredi 10 octobre. Ces deux journaux ont révélé que GM avait entamé des discussions avec Cerberus Capital Management, la société de capital d'investissement qui possède Chrysler. Le New York Times estime que cette fusion a 50% de chances d'aboutir alors que le Wall Street est moins optimiste: avec l'effondrement des Bourses, les discussions ne seront pas poursuivies. En tout cas, si elles aboutissent, le nouvel ensemble contrôlerait plus de 35% du marché américain.

Ces rapprochements feraient sens: Standard and Poor's a annoncé jeudi 9 octobre que GM et Ford risquent de se trouver à court de trésorerie dès 2009. L'agence de notation envisage d'ailleurs de rétrograder la note des deux groupes, déjà très basse à "B-". Cette déclaration avait paniqué le marché. Ford et GM ont clôturé vendredi soir en repli de 21,81% et de 31,11% à Wall Street. Du coup, leurs titres ont retrouvé des niveaux dignes… des années 50.