L'Elysée change sa chaudière par souci de l'environnement

E.M. avec AFP

— 

L'Elysée devrait abandonner en 2010 la chaudière au fioul pour passer à la chaudière à bois, a annoncé mardi le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, auditionné par la commission des Finances de l'Assemblée nationale sur les crédits de la présidence de la République.

"J'ai l'intention de remplacer la chaudière au fioul par une chaudière à bois" par souci de l'environnement, a déclaré, selon une source parlementaire, Christian Frémont, en rappelant qu'il a été, en 2007-2008, directeur de cabinet de Jean-Louis Borloo au ministère de l'Ecologie.

Interrogé sur le fait de savoir qui -outre le couple présidentiel- était logé à l'Elysée, M. Frémont a précisé qu'il s'agissait de six membres du cabinet et de certains fonctionnaires, par nécessité absolue de service. Ces logements sont déclarés au fisc comme avantages en nature.

Résidences présidentielles

En ce qui concerne les résidences présidentielles, M. Frémont a rappelé que les domaines de Rambouillet et Marly ont été vendus et que celui de Souzy-la-Briche était en vente.

Le Fort de Brégançon, dans le Var, est peu utilisé, mais il faut le conserver, a-t-il fait valoir, en plaisantant sur le fait qu'un prochain président n'aura pas forcément une propriété de vacances aux alentours, allusion à la villa du Cap Nègre de Carla Bruni-Sarkozy.

Les travaux de rénovation sont quant à eux pris en charge par le ministère de la Culture pour des questions de sauvegarde du patrimoine, selon lui. L'entretien pourrait être meilleur, a fait valoir en substance M. Frémont, en indiquant que la salle de réunion du président de la République n'a pas été rénovée depuis... Vincent Auriol, dans les années 50.