British Airways repousse la livraison de ses A380

J. Bx avec AFP

— 

Les difficultés s'accumulent pour British Airways (BA). Confrontée à une baisse de son trafic passager et fret, La compagnie britannique a annoncé vendredi de nouvelles réductions de capacité pour l'été et l'hiver prochains, et des reports dans la livraison des douze A380 qu'elle a commandés. BA, qui négocie actuellement des réductions de postes, va par ailleurs réduire ses investissements lors de ses deux prochains exercices

En pertes lors du dernier exercice, BA va repousser de cinq mois en moyenne la livraison des six premiers Airbus A380 qu'elle a commandés, la première livraison restant toutefois prévue en 2012. Les six autres verront leur livraison repoussée de deux ans en moyenne, avec la dernière livraison désormais prévue en 2016.

La compagnie est durement touchée par la réduction de son trafic. Dans son communiqué mensuel, qui montre une baisse de 4,9% du nombre de ses passagers en juin 2009 par rapport à juin 2008, la compagnie estime que "les conditions de marchés continuent à être très difficile avec des niveaux de ventes bien en dessous de ceux de l'an dernier".

BA a transporté 2,930 millions de passagers sur le mois. Le trafic a baissé de 5,8% vers le Royaume-Uni et l'Europe, de 2,3% vers les Amériques, il s'est effondré de 16,8% vers l'Asie-Pacifique; en revanche il a très légèrement augmenté (+0,9%) vers l'Afrique et le Moyen Orient.

Le trafic des classes économiques a baissé de 1,3%, en revanche celui des classes supérieures a baissé de 14,9%, tandis que le trafic fret a baissé de 9,8%.

Réductions de capacité

Conséquence de ce net repli, BA indique que sa capacité sera réduite de 3,5% entre avril et octobre contre 2,5% prévu précédemment, et de 5% d'octobre à mars 2010 contre 4% prévu précédemment.

Les dépenses en capital ont par ailleurs été réduites, passant de 725 à 580 millions de livres (680 millions d'euros) en 2009/10, et "elles devraient rester à ce niveau en 2010/11", a expliqué BA dans son communiqué.

La compagnie a en outre indiqué récemment qu'elle jouait actuellement sa "survie" dans des négociations salariales serrées avec les syndicats. Elle a répété vendredi avoir toujours l'intention de réduire de 3.700 le nombre de ses emplois, après en avoir déjà supprimé 2.500 entre juin 2008 et mars 2009. Des négociations qui devaient se terminer le 30 juin au plus tard ont achoppé et BA a fait savoir qu'elle sollicitait l'aide de l'organisme de conciliation sociale Acas. On ne sait pas quand les négociations reprendront.