Réformer les retraites "plaquées or" des patrons

— 

Le président de l'Autorité des marchés financiers (AMF), Jean-Pierre Jouyet, a estimé que

la future loi sur la réforme des retraites prévue en 2010
devra prendre en compte les retraites "plaquées or" des dirigeants d'entreprise. "A partir du moment où Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il y aurait une grande réforme sur les retraites en 2010 et une législation sur le sujet, je n'imagine pas que les retraites plaquées-or des patrons soient laissées de côté", a-t-il déclaré dans un entretien au Financial Times paru lundi.

"Si un effort collectif est demandé aux Français, les patrons et les cadres doivent comprendre qu'ils seront tenus d'y participer", a ajouté l'ancien secrétaire d'Etat aux Affaires européennes. En complément de la retraite légale, les cadres dirigeants des grandes entreprises peuvent percevoir une "retraite-chapeau", qui porte sur un pourcentage (non défini par la loi et négocié) du salaire de fin de carrière et dont le versement s'étale sur toute la durée de la retraite du bénéficiaire.

"Si on s'aperçevait que le secteur financier se porte mieux maintenant et qu'il n'y a pas eu de changement dans les bonus et les rémunérations, il ne faudra pas s'étonner que les gens trouvent cela anormal", a par ailleurs ajouté M. Jouyet, redoutant une "crise morale et sociale".

Dans un récent rapport, l'AMF a estimé qu'un important effort de transparence avait été réalisé par les sociétés françaises cotées concernant la rémunération de leurs dirigeants mais que le bilan qualitatif était toutefois mitigé. A la demande du gouvernement, le gendarme boursier devra rendre un nouveau rapport dans six mois pour faire le point et évaluer l'opportunité d'une loi sur le sujet.