Le Real Madrid met 160 millions d'euros dans deux joueurs

Catherine Vincent (avec agences)

— 

Décidément, le Real Madrid a les moyens. Florentino Perez, le président du

club de foot le plis riche du monde
, avait annoncé une campagne de recrutement de 200 millions d'euros. Il en a déjà dépensé 160.
Après s'être offert Kaka
pour un montant non officiel estimé à 67,2 millions d'euros par la presse espagnole, il a offert 93 millions d'euros à Manchester United pour faire venir Cristiano Ronaldo, le ballon d'or 2008. Manchester a accepté. Les discussions sont en cours avec le joueur et tout "doit être réglée pour le 30 juin prochain.

Qui les 40 millions restants serviront-ils à recruter? Parmi les autres cibles du Real figurent les Français Franck Ribéry (Bayern Munich) et Karim Benzema (Lyon) ou les Espagnols David Villa (Valence CF) et Xabi Alonso (Liverpool).

Ronaldo, moins performant cette saison, n'en a pas moins fait un passage éclatant à Manchester, où il était arrivé en 2003 pour seulement 17 millions d'euros et avec qui il a notamment gagné trois Championnats d'Angleterre (2007, 2008, 2009) et une Ligue des champions (2008). L'attaquant international portugais de 24 ans était au Sporting Lisbonne avant 2003. Ronaldo, qui était sous contrat jusqu'en 2012, avait manifesté des interrogations sur son avenir, après la défaite du club anglais face au FC Barcelone en finale de Ligue des champions le mois dernier.

Avec ces deux transferts, le Real conforte sa place de plus grand financier des joueurs puisqu'avant l'annonce de la venue de Kaka, il était déjà le club qui avait payé le plus cher pour un footballer. C'était en 2001, c'était Zidane et c'était 75 millions d'euros. Un record déjà explosé deux fois en quelques jours seulement et ce en pleine période de crise qui fragilise les

clubs de foot espagnol lourdement endettés
.

Mais attention, ce n'est pas du mécénat. Le Real entend tirer profit de ces achats mirobolants. Selon une étude de l'agence internationale de marketing sportif Weber Shandwick Sport, l'arrivée de Kaka devrait générer 75 millions d'euros de ventes par an entre la hausse des ventes de maillots, les ventes de billets, les parrainages, etc. Même si d'après les premières estimations Ronaldo rapporterait moins que Kaka dans la mesure où il n'est pas apprécié du fait de son arrogance, l'opération devrait être juteuse pour le Real qui avait déjà engrangé 600 millions de dollars en merchandising avec David Beckham (2003-2006). Selon les estimations du club, ces rachats devraient être rentabilisés en trois ans à peine.

La preuve que la stratégie de Florentino Perez consistant à développer une stratégie mondiale visant à exploiter en synergie la marque "Real Madrid" et l'image de quelques grands joueurs est rentable. Avec des revenus estimés à plus de 400 millions d'euros cette saison et un bénéfice approchant les 60 millions, le Real jouit d'une assez bonne situation financière.

Les sommes déboursées par le club risquent toutefois d'affoler le marché des transferts en cette période de crise et suscitent les critiques de ses rivaux. "Aucun joueur ne vaut 95 (93 en fait) millions d'euros", a déclaré jeudi Jaume Ferrer, le vice-président du Barça, désireux d'éviter les excès cette année sur le marché des transferts. Michel Platini, président de l'UEFA, s'est dit pour sa part "interpellé" par les "montants mirobolants" des transferts de Kaka et Ronaldo.

La presse espagnole n'en saluait pas moins l'arrivée du Portugais, se réjouissant du duel annoncé entre Ronaldo et l'autre "meilleur joueur" du monde, l'Argentin du Barça Lionel Messi.