La vente de Saab annulée

C. V.

— 

Koenigsegg
, qui devait s'allier
au Chinois BAIC
pour reprendre le constructeur suédois Saab à General Motors vient de confirmer l'abandon des négociations avec GM. L'information a été révélée peu de temps avant cette confirmation officielle par la chaîne CNBC.

Les pourparlers ont traîné en longueur. Koenigsegg estime désormais que le risque est plus grand qu'il y a quelques mois. Il a donc décidé de mettre fin aux négociations et de renoncer à racheter Saab, selon notre homologue suédois E24.se.

"La question du calendrier a toujours été essentielle pour notre stratégie visant à insuffler une nouvelle vie à l'entreprise. Malheureusement, les retards dans le bouclage de l'opération ont entraîné des risques et des incertitudes qui nous empêchent de mener à bien nos plans pour le nouveau Saab", a expliqué Koenigsegg.

"Nous avons le regret, après six mois de travail intensif et déterminé, d'arriver à la conclusion difficile et douloureuse que nous ne serons pas en mesure de conclure l'acquisition de Saab Automobile", écrit le fondateur et PDG du constructeur suédois de voitures de luxe, Christian von Koenigsegg, dans un communiqué.

GM avait pris la décision de céder Saab

à Koenigsegg en mai 2009
. Depuis, l'opération n'a toujours pas été finalisée. GM se dit "déçu" de la décision de Koenigsegg.