Transports collectifs: 800 millions à 50 projets régionaux

CV avec AFP

— 

L'Etat apportera 800 millions d'euros d'aide à la réalisation d'une cinquantaine de projets de transports collectifs "durables" qui seront engagés d'ici 2011 dans 36 agglomérations, a indiqué le ministère du Développement durable. Cette sélection répond à l'appel à projets lancé en octobre 2008, conformément au Grenelle de l'environnement, pour promouvoir les transports urbains collectifs.

Elle correspond à la mise en service de 215 km de tramway et 150 km de bus dits "à haut niveau" (bon niveau de confort, fréquence des dessertes et des arrêts, régularité et fiabilité...). Sont ainsi retenus des projets d'extension de lignes de métro (Marseille et Lyon), de nouvelles lignes de tramway (extension dans le Grand Lyon ou à Grenoble, création à Angers, Brest ou au Mans), le renforcement de réseaux de bus (Annemasse, Cannes, La Rochelle...) et la création d'un funiculaire pour Grasse.

Les projets déposés devaient répondre à des critères environnementaux et sociaux: intégration au réseau existant, desserte des grands équipements (hôpitaux, gares, administrations...), qualité de service, report modal, stratégie de désenclavement des quartiers... Mais ils devaient aussi être suffisamment mûris pour garantir un démarrage des travaux avant fin 2011, rappelle le ministère.

Le Grenelle a fixé un objectif de développement de 1.800 km de transports collectifs (contre 329 actuellement) afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, les pollutions et nuisances sonores mais aussi de faciliter des déplacements plus fiables et plus confortables.

D'ici 2020, le concours de l'Etat doit atteindre 2,5 milliards d'euros de soutien aux nouveaux projets. Un second appel à projets sera lancé en 2010, selon le ministère.

Pour la région Ile-de-France, Nicolas Sarkozy a annoncé mercredi qu'un projet de loi serait déposé en octobre pour les 35 milliards d'investissements prévus pour les transports du Grand Paris.