Boeing: une reprise dès 2010

— 

"Il n'y a pas de certitude, mais nous avons l'impression qu'il y a des raisons d'espérer que la reprise va commencer l'an prochain", a déclaré Scott Carson, dirigeant de la branche commerciale de l'avionneur américain Boeing.

Victimes de la crise économique, de la grippe porcine, les compagnies aériennes, ses clientes, ont vu leur trafic baisser, a-t-il rappelé. Et la récente remontée des prix du pétrole risque de peser sur leurs comptes. Toutefois, Scott Carson a indiqué "avoir l'impression que l'on avait touché le fond" en terme de recul du trafic dans le fret et dans celui international de passagers.

Il dit avoir notamment fondé ses impressions après avoir participé à l'assemblée générale de l'Association internationale du Transport aérien (IATA), qui a eu lieu début juin à Kuala Lumpur. IATA représente 230 compagnies aériennes, soit 93% du trafic aérien international, à l'exclusion des compagnies "low-cost".

S'appuyant sur ce scénario, il a estimé que les réductions de capacités de production décidées au début de l'année devraient être suffisantes. Boeing avait décidé de baisser la production de long-courriers 777 de 7 à 5 au milieu de 2010 et de remettre à plus tard l'augmentation de la production du long-courrier 767 et du gros porteur 747. Mais, a-t-il précisé: "nous continuons à regarder avec beaucoup d'attention quels sont les besoins de nos clients", a-t-il dit.

Dreamliner

Scott Carson a en revanche douché tout espoir d'assister cette semaine au premier vol d'essai du nouveau long-courrier de Boeing, le 787 "Dreamliner", prévu aux Etats-Unis. "Si vous vous attendiez à un vol du "Dreamliner" pendant le Salon du Bourget, vous allez être déçu", a-t-il lancé. Cependant, il a réaffirmé que Boeing prévoyait de faire ce vol d'essai d'ici la fin juin. L'appareil ne devrait pas être livré aux compagnies avant 2010.