Finmeccanica vend sa participation dans STMicroelectronics

— 

Finmeccanica et STMicroelectronics, c'est fini. Le PDG de Finmeccanica, Pier Francesco Guarguaglini, a annoncé lundi que le groupe d'aéronautique et de défense italien allait vendre sa participation de 3,2% dans STMicrolectronics, dans un entretien au quotidien économique Il Sole 24 Ore.

Afin de "contrôler l'endettement" sans "autre augmentation de capital", Pier Francesco Guarguaglini a indiqué que Finmeccanica avait l'intention de céder plusieurs actifs et notamment de "vendre le reliquat de 3,2% dans STMicroelectronics".

Fin avril, Finmeccanica avait annoncé une baisse de son bénéfice net au premier trimestre, de -17,6% à 98 millions d'euros. Il avait expliqué ce recul par le fait qu'il avait bénéficié d'une plus-value de 54 millions d'euros issue de la cession de ses actions STMicroelectronics à l'Etat français, au cours de la période correspondante de 2008.

Sans cette plus-value, le groupe aurait enregistré une hausse de 50% de son bénéfice net.