3,5 milliards de plus pour la relance

G. G. avec AFP

— 

Le gouvernement remet la main au portefeuille pour stimuler l'économie en crise. Le budget 2010 prévoit en effet de consacrer 3,5 milliards d'euros supplémentaires au plan de relance, rapporte le quotidien Les Echos dans son édition à paraître lundi 15 juin. "Près de 10 milliards" d'euros ont déjà été injectés dans l'économie sur une enveloppe globale de 26 milliards annoncée cette année pour ce plan, avait précisé mercredi le ministre de la Relance Patrick Devedjian.

En parallèle, les crédits alloués aux ministères connaîtront une progression très limitée, voire une diminution en termes réels.

Citant les lettres plafonds signées par Matignon qui ont été envoyées "ce week-end" aux ministères, le quotidien économique précise qu'elles "prévoient une hausse des dépenses limitée à l'inflation, soit 1,2%, hors plan de relance". "Les crédits de la plupart des ministères évolueront très faiblement en 2010, voire diminueront en termes réels" (hors inflation), ajoute-t-il.

Les "lettres plafonds" fixent dans le cadre d'un budget les crédits et les effectifs dont les ministères disposeront. Elles donnent le coup d'envoi de la préparation du budget.

La ministre de l'Economie Christine Lagarde avait déjà indiqué en mai que le budget 2010 devrait prévoir la suppression de 34.000 postes de fonctionnaires d'Etat, un point confirmé par les lettres plafonds, selon Les Echos.

Le gouvernement table pour l'instant sur une reprise timide en 2010, avec une hausse du produit intérieur brut (PIB) limitée à 0,5%, après une récession historique marquée par un recul du PIB de 3,0% en 2009.