Twitter, devenu incontournable sur le net

Johana Sabroux avec agences

— 

Si le Web 2.0 n'est pas en grande forme ces temps-ci, certains tirent mieux leur épingle du jeu que d'autres. C'est le cas notamment de Deezer, la web radio qui connaît un succès croissant, mais c'est aussi celui de Twitter. Le site de micro-blogging enregistre chaque jour entre 5.000 et 10.000 nouvelles adhésions et la plupart de ses membres se sont inscrits sur le site cette année, indique une étude publiée mardi 22 décembre.

L'étude réalisée par la société HubSpot indique que 70% des quatre à cinq millions de personnes utilisant Twitter sont membres du site depuis 2008 et 20% le sont depuis moins de 60 jours. Les membres du site le sont depuis une moyenne de 275 jours précise l'étude. "Il y a un an Twitter formait une communauté relativement petite (...), maintenant c'est à la mode", indique l'étude. Plus d'un milliard de tweets, ces petits messages laissés par les internautes, ont déjà été postés depuis le lancement du site en juin 2006 selon le compteur gigatweet.

"Twitter n'est pas seulement au centre des conversations ou utilisé par de plus en plus de personnes, mais le secteur de l'événementiel et des conférences se sert de plus en plus de Twitter comme moyen standard de communication", ajoute l'étude. Mais au fait, qu'est-ce que Twitter? Un mélange simplissime de réseau social et de microblogging, qui permet à l'utilisateur de répondre en permanence à la question: "what are you doing?", "que faites-vous?", et d'en avertir son réseau. Il est possible d'envoyer et de recevoir ces updates (mises à jour) par le Web, par messagerie instantanée, par messagerie numérique et même par téléphone portable. On appelle ces updates des "tweets", des gazouillis en anglais. Leur particularité: ils sont courts, très courts, d'une longueur maximale de 140 caractères, ce qui encourage le style télégraphique et convient parfaitement à la fonction d'alerte de Twitter.

Le site s'est en effet illustré lors d'événements récents de l'actualité comme la fusillade de Virginia Tech ou encore les attentats de Bombay. A tel point que les autorités ont craint que les "Tweets" n'aident les terroristes. Si le site ne génère pour l'instant aucun de revenu, il suscite de nombreux appétits. Facebook, l'autre géant du réseau social aurait proposé 500 millions de dollars pour le racheter. Une offre poliment mais fermement déclinée par Twitter. En attendant de trouver le moyen de devenir rentable, quitte à faire payer ses utilisateurs, le site a récolté 15 millions de dollars l'été dernier auprès d'investisseurs de la Silicon valley.

Et pour ceux qui ne comprennent toujours pas l'intérêt de la chose, une petite vidéo explicative, en anglais.


Twitter expliqué simplement
Uploaded by anthony95