20 Minutes : Actualités et infos en direct
budgetLes taux d’emprunt immobilier vont baisser, selon la Banque de France

Immobilier : Les taux d’emprunt vont baisser en 2024, selon la Banque de France

budgetLe directeur de la Banque de France prédit une baisse des taux immobiliers ces prochains mois et demande aux banques de faire des efforts
Les nouvelles sont rassurantes du côté des taux immobiliers (illustration)
Les nouvelles sont rassurantes du côté des taux immobiliers (illustration) - Canva / Canva
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Le dernier Observatoire Crédit Logement/CSA l’indique : les taux d’emprunt immobilier ont baissé au mois de janvier. Le taux moyen s’affiche à 4,15 % contre 4,23 % en décembre, rapporte BFMTV. C’est la fin de deux ans de hausse ininterrompue.

Dans le détail, un crédit sur quinze ans peut être signé avec un taux à 3,89 % en janvier. Sur vingt ans, il faut compter 4 % et sur vingt-cinq ans, 4,13 %. Une tendance à la baisse est donc en marche. Selon Empruntis, le taux moyen sur vingt ans atteint 4,05 % en février, mais les meilleurs dossiers peuvent prétendre à 3,75 %. Mais qu’est-ce qui attend les candidats à l’achat immobilier pour le reste de l’année ?

Une stabilisation puis une baisse

Selon François Villeroy de Galhau, directeur de la Banque de France interrogé par Ouest France jeudi, les acheteurs peuvent être confiants. « Les taux de la Banque Centrale Européenne (BCE) sont stabilisés depuis septembre. Ceux du livret A le sont depuis début 2023 et les taux longs sur les marchés financiers ont baissé. Donc les taux immobiliers devraient se stabiliser puis baisser au cours de l’année 2024 », estime le responsable auprès du quotidien régional.

Mais François Villeroy de Galhau prévient : « Les taux d’intérêt ne retrouveront pas le niveau exceptionnellement bas de 2021, qui avait entraîné une montée forte des prix de l’immobilier ». Pour le responsable de la Banque de France, « le plus probable est qu’on aille vers des taux comme des prix plus raisonnables ». Les acheteurs vont donc être stimulés par un fléchissement des taux d’emprunt, ajouté à une baisse des prix de l’immobilier.

Des dossiers à réexaminer

Même si les taux sont insuffisamment bas, le patron de la Banque de France compte sur « la mise en place d’une procédure de réexamen pour les ménages ayant une demande solvable mais ayant subi un refus de prêt ». Aux banques de faire des efforts, donc. La situation devrait être plus favorable en fin d’année. Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, fin 2024, le taux moyen devrait atteindre 3,25 %.

Sujets liés