20 Minutes : Actualités et infos en direct
calculGrâce à ce stratagème, les prix des TGV ont augmenté pour certains abonnés

SNCF : Grâce à ce stratagème, les prix des TGV ont augmenté pour certains abonnés

calculEn appliquant une moyenne du temps de trajet, la SNCF augmente le prix des billets concernés par le plafonnement de la carte Avantage
Cinq destinations sont concernées par cette hausse des tarifs.
Cinq destinations sont concernées par cette hausse des tarifs. - SYSPEO/SIPA / SIPA
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Les porteurs de la carte Avantage pensaient sûrement être à l’abri des augmentations prévues par la SNCF pour cette année 2024. C’est raté. L’entreprise ferroviaire a trouvé un moyen pour répercuter une hausse de tarif sur des trajets TGV dont le montant était habituellement plafonné, rapporte L’Informé. Ce changement est intervenu depuis le 1er février et des possesseurs de la carte Avantage s’en sont aperçus.

Une moyenne du temps de trajets

Les porteurs de la carte Avantage (49 euros) peuvent bénéficier de réduction de 30 % sur les billets TGV Inoui et Intercités. Pour certains trajets, fortement demandés, le tarif est plus élevé, mais est soumis à un plafond. Pour un trajet n’excédant pas 1 h 30, la SNCF garantit un billet à 49 euros maximum. C’est 69 euros pour un trajet compris entre 1 h 30 et 3 h et 89 euros pour un trajet supérieur à 3 h.

Cette grille a son importance, car sur un même trajet, selon les arrêts, le temps n’est plus le même. Ainsi, pour une même destination, comme Lyon (Part Dieu) – Lille (Europe), le trajet peut durer entre 2 h 58 et 3 h 28, a vérifié BFM Business. Ce qui signifie que le plafond appliqué est différent. Depuis le 1er février. La règle a changé. Plutôt que d’adapter son tarif à la durée des trajets, la SNCF a choisi de faire une moyenne de tous les trajets sur une même destination.

Cinq destinations concernées

Conséquence : sur la liaison Lyon-Lille, si auparavant, il était possible d’obtenir des billets à 69 euros pour des trajets de moins de 3 h, cela n’est plus possible. Les billets sont plafonnés maintenant à 89 euros, car le trajet moyen sur cette distance dépasse les 3 h. Cela représente une hausse de 28 %. Interrogée par BFM Business, la SNCF affirme que cette nouvelle méthode, conforme aux conditions générales de vente, permet « de mieux refléter la réalité du temps de parcours des voyageurs ».

Même si les trains n’ont pas globalement ralenti, cinq destinations voient leur tarification avec la carte Avantage modifiée : Paris-Rennes, Paris-Lorient, Paris-Poitiers, Lille-Lyon et Lille-Strasbourg. La hausse ne concerne que les billets pris en dernière minute ou sur des trains « sur des périodes de pointe », précise la SNCF.

Sujets liés