20 Minutes : Actualités et infos en direct
FINANCESAvant Noël, 27 % des salariés ont demandé un acompte à leur patron

Noël 2023 : Plus d’un quart des salariés ont demandé une avance de salaire pour payer les cadeaux

FINANCESCette solution permet d’éviter un découvert bancaire au moment de régler les dépenses supplémentaires liées aux fêtes de fin d’année
Parmi les dépenses de Noël figurent les cadeaux, les transports et les courses alimentaires (illustration).
Parmi les dépenses de Noël figurent les cadeaux, les transports et les courses alimentaires (illustration). - Noémie Penot / 20 Minutes
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Les demandes d’acomptes sur les salaires ont connu une augmentation à l’occasion des fêtes de fin d’année. L’inflation à laquelle les employés doivent faire face se révèle particulièrement difficile à appréhender à une période où les achats de cadeaux de Noël, les courses alimentaires pour les réveillons ou encore les dépenses liées aux déplacements demandent un budget élevé, explique Capital.

Des disparités géographiques

Le média économique relaie une enquête réalisée par Rosaly, une plateforme en ligne spécialisée en acomptes sur salaires. L’étude a montré que 27 % des salariés avaient sollicité un acompte auprès de leur employeur. Ces démarches, destinées à éviter un découvert bancaire, ont été les plus fréquentes chez les travailleurs âgés de 25 à 35 ans. Le phénomène a aussi été davantage marqué chez les employés habitant en petite couronne de la région parisienne.

Tous les demandeurs n’ont cependant pas été entendus. 13 % d’entre eux ont ainsi essuyé un refus, détaille Rosaly dans une publication sur le réseau social LinkedIn. Ces requêtes interviennent à un moment où 75 % des Français estiment que leur pouvoir d’achat est en baisse. L’entreprise spécialisée a par ailleurs rappelé que contrairement à une avance sur salaire, un acompte était « un droit pour les salariés et une obligation pour les entreprises ».

Sujets liés