20 Minutes : Actualités et infos en direct
InflationCarrefour lance une assurance qui paye les courses en cas de coup dur

Carrefour : L’enseigne lance une assurance qui promet de payer vos courses en cas de coup dur

InflationLe géant de la distribution alimentaire évoque une « garantie pouvoir d’achat »
Carrefour et CNP Assurances lancent une assurance qui doit permettre de continuer à faire ses courses en cas « de perte soudaine de pouvoir d'achat ». (PHOTO D'ILLUSTRATION)
Carrefour et CNP Assurances lancent une assurance qui doit permettre de continuer à faire ses courses en cas « de perte soudaine de pouvoir d'achat ». (PHOTO D'ILLUSTRATION) - Getty Images / Canva / Canva
Diane Regny

D.R.

Etranglés par l’inflation, les Français n’ont plus l’assurance de manger à leur faim. Pour répondre à ce fléau, Carrefour et CNP Assurances lancent justement une assurance qui doit permettre de continuer à faire ses courses en cas « de perte soudaine de pouvoir d’achat ». Une « garantie pouvoir d’achat », avancent les deux partenaires.

« Face à la flambée des prix de l’alimentation et des produits de première nécessité, de plus en plus de Français éprouvent des difficultés à payer leurs factures, notamment en cas d’imprévus entraînant une perte ou une baisse de leur revenu », constate Carrefour dans son communiqué. Pour assurer vos futurs repas, vous pouvez donc souscrire à différentes formules.

Un « booster inflation »

Ainsi, « Course Protect », permet d’obtenir des bons d’achat d’un montant de 75 à 150 euros en cas de perte d’emploi ou d’incapacité de travail. Pour un abonnement de 2,90 euros par mois à 3,90 euros par mois. En cas d’invalidité lourde, l’indemnité monte à 500 euros. D’autres formules sont plus larges mais aussi plus chère. Ainsi, « Budget Protect » à 5,90 euros ou 8,90 euros par mois promet 300 ou 500 euros en cas de perte d’emploi ou d’incapacité.

Un « booster inflation » permet en outre que « le montant des indemnisations perçues par le client se voit ajusté à la hausse dans la limite de 10 % si l’inflation progresse entre l’année de la souscription et celle de la survenue du coup dur », précise le géant de la distribution alimentaire au Parisien.

Sujets liés