20 Minutes : Actualités et infos en direct
EngagementLe plafonnement des prix à 1,99 euro chez TotalEnergies maintenu en 2024

Prix des carburants : TotalEnergies maintiendra son plafonnement à 1,99 euro en 2024, assure Bruno Le Maire

EngagementLa taxe sur les marges des raffineurs a en revanche disparu du Budget 2024 discuté à l’Assemblée
L'ensemble des carburants sera maintenu à ce plafond pour toute l'année.
L'ensemble des carburants sera maintenu à ce plafond pour toute l'année. - PATRICK SICCOLI/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L'essentiel

  • Bruno Le Maire a indiqué s'être entretenu avec le patron de TotalEnergies, qui « a pris l’engagement de maintenir ce plafonnement à 1,99 sur tous les carburants, pour toute l’année 2024 »
  • Ce plafonnement concerne « toutes les stations » du raffineur, d'après Patrick Pouyanné.
  • Le ministre de l'Economie a estimé que les prix du pétrole dépendront de l'évolution du conflit au Proche-Orient.

L’essence à prix constant. TotalEnergies maintiendra le plafonnement du prix de ses carburants à 1,99 euro le litre pour toute l’année 2024, a annoncé ce mercredi sur RTL le ministre de l’Economie Bruno Le Maire. Il a indiqué s’être entretenu avec le PDG du géant des hydrocarbures Patrick Pouyanné qui « a pris l’engagement de maintenir ce plafonnement à 1,99 sur tous les carburants, pour toute l’année 2024 », et « dans toutes les stations ». « Je salue cet engagement parce que c’est une vraie protection », a dit le ministre.

Bruno Le Maire a estimé que les prix à venir du pétrole et donc du carburant dépendront « de ce qui se passe au Proche-Orient : si la crise reste locale, les conséquences seront locales. Aujourd’hui elles sont limitées, si demain il y a l’extension du conflit dans la région, les conséquences seront beaucoup plus lourdes sur les prix de l’énergie », a-t-il prévenu.

« Une nation avance quand tout le monde collectivement fait des efforts » a déclaré le ministre. « Sur le carburant ça marche parce que Total a pris un engagement que je salue », a-t-il conclu. Une mesure taxant les marges des raffineurs, comme TotalEnergies, dans le projet de budget 2024 actuellement en discussion à l’Assemblée nationale avait été envisagée ces dernières semaines, mais elle n’y figure finalement pas.


Sujets liés