20 Minutes : Actualités et infos en direct
aideLes allocations-chômage revalorisées au 1er juillet, voici le montant

Allocations chômage : Découvrez le montant de la revalorisation prévue au 1er juillet

aideLes allocations avaient été revalorisées exceptionnellement en avril dernier dans un contexte d’inflation
La revalorisation va concerner 2,1 millions de demandeurs d'emploi.
La revalorisation va concerner 2,1 millions de demandeurs d'emploi. -  SYSPEO/SIPA / SIPA
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Le niveau des allocations-chômage a été revalorisé lors d’une réunion ce mardi par le conseil d’administration de l’Unédic, rapporte Capital. A compter du 1er juillet prochain, les allocations-chômage augmenteront de 1,9 %, a indiqué la CGT dans un communiqué. Un chiffre confirmé par l’organisme qui gère l’assurance chômage sur Twitter.

Insuffisant pour la CGT

Cette revalorisation s’ajoute à une autre intervenue exceptionnellement au 1er avril dernier, dans un contexte d’inflation. Il avait été décidé que les indemnités de chômage étaient revalorisées de 1,9 %. Pour la CGT, cette nouvelle augmentation de juillet est « totalement insuffisante ». De son côté, Force ouvrière considère que les demandeurs d’emploi vont encore perdre du pouvoir d’achat.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Cette revalorisation n’a été validée que par le patronat. La CGT, comme toutes les organisations syndicales, s’est abstenue. Si une seule avait voté contre, aucune augmentation n’aurait pu être votée.

Près de 2,1 millions de demandeurs d’emploi concernés

Ce sont 2,1 millions de demandeurs d’emploi indemnisés par l’assurance chômage qui seront concernés par la revalorisation au 1er juillet selon l’Unédic. Cela correspond à une dépense de 546 millions supplémentaires pour 2023 et 2024.

Cette hausse s’applique à l’allocation-chômage minimale, la partie fixe de l’aide au retour à l’emploi (ARE) et l’allocation d’aide au retour à l’emploi formation (Aref). L’allocation-chômage minimale va atteindre 31,59 euros par jour contre 31 euros auparavant. La partie fixe de l’ARE va passer de 12,71 à 12,95 euros. L’Aref, quant à elle, sera de 22,61 euros par jour contre 22,19 avant le vote.

Sujets liés