Il veut transférer 32.500 euros vers un autre compte, sa banque perd l’argent… et décline toute responsabilité

oups La BNP Paribas rejette la responsabilité sur son client qui selon elle n’aurait pas fourni le bon relevé d’identité bancaire

20 Minutes avec agence
— 
Illustration de la BNP Paribas.
Illustration de la BNP Paribas. — Kommersant/SIPA

Un client de la BNP Paribas reproche à sa banque d’avoir égaré la somme de 32.500 euros. Ce statisticien de 32 ans avait demandé à la BNP Paribas de virer son plan épargne logement (PEL) sur son compte du Crédit mutuel. Malheureusement, le relevé d’identité bancaire (RIB) saisi n’était pas le bon. L’argent, qui devait contribuer à l’achat d’un appartement, a été transféré à la mauvaise personne, rapporte Le Monde. L’homme a porté plainte.

D’après nos confrères, le trentenaire aurait envoyé à la BNP Paribas, le 1er août dernier et sur les recommandations de sa conseillère, un courrier simple dans lequel il demandait le transfert de cet argent sur le compte de son autre banque. Il aurait glissé dans l’enveloppe le RIB de son compte du Crédit mutuel, précisé qu’il ne fallait pas hésiter à le contacter en cas de besoin et serait parti en vacances l’esprit léger.

Le Crédit lyonnais « n’a pas donné suite »

De retour de congé un mois plus tard, le client de la BNP Paribas a constaté que son compte du Crédit mutuel n’avait pas été approvisionné. Paniqué, il a appelé le service relation clients de la BNP qui l’a informé que le RIB fourni correspondait à un compte du Crédit lyonnais et non du Crédit mutuel. Au Monde, la banque mise en cause a expliqué qu’elle ne pouvait « confirmer » la commission d’une « fraude interne ».

La BNP décline toute responsabilité dans cette affaire, assurant s’être « strictement conformée aux instructions » envoyées dans la lettre du client. Selon elle, l’erreur pourrait avoir été causée au niveau du code BIC (bank identifier code). En raison du secret bancaire, le statisticien lésé ne peut exiger du Crédit lyonnais qu’il fournisse les informations relatives au bénéficiaire du virement. La BNP précise que LCL « n’a pas donné suite » à ses demandes.