Crise dans la zone euro: Nicolas Sarkozy convoque une réunion à l'Elysée

ECONOMIE Le Président français a annulé un déplacement en Russie...

C. F. avec agence

— 

Le président Nicolas Sarkozy lors de son discours sur le déficit public à l'Elysée, à Paris, le 28 janvier 2010.
Le président Nicolas Sarkozy lors de son discours sur le déficit public à l'Elysée, à Paris, le 28 janvier 2010. — REUTERS/Thibault Camus/Pool

Nicolas Sarkozy a décidé de convoquer ce dimanche soir à l'Elysée une réunion de travail sur la crise financière qui touche la zone euro. Objectif: faire le point sur la situation avant l'ouverture des marchés lundi, qui s'annonce comme un moment de vérité pour l'Union européenne.

A ce moment là, les dirigeants européens pourront mesurer concrètement l'efficacité du plan qu'ils ont arrêté vendredi à Bruxelles pour venir en aide à la Grèce mais également endiguer toute contagion de la crise à d'autres pays de la zone euro.

Déplacement en Russie annulé

Outre le Premier ministre François Fillon étaient également présents à cette réunion Bernard Kouchner (Affaires étrangères), François Baroin (Budget), Pierre Lellouche (Affaires européennes) et Alexandre de Juniac, directeur de cabinet de Christine Lagarde (Economie), qui représentera la ministre retenue à Bruxelles, au conseil des ministres des Finances de l'Union européenne (Ecofin).

La réunion s'est achevée peu avant 20h et aucun des ministres présents n'a souhaité faire de déclaration.

Signe de la gravité de la situation, le président Nicolas Sarkozy a annulé son déplacement ce dimanche en Russie où il devait assister aux cérémonies du 65e anniversaire de la fin de la Seconde Gguerre mondiale.


Barack Obama au téléphone

Son homologue italien Silvio Berlusconi a fait de même. Et de l'autre côté de l'Atlantique, Barak Obama s'est dit «très préoccupé» par la crise grecque et ses conséquences sur les économies européenne et américaine. A cet égard, le chef de l'Etat français au eu une conversation téléphonique avec son homologue américain dans la soirée. Ils se sont dits pour «une réponse d'ampleur aux désordres» sur les marchés.

Le président américain a également appelé la chancelière allemande Angela Merkel ce dimanche, pour la deuxième fois en trois jours, pour réclamer des mesures «énergiques» de l'UE afin de rassurer les marchés face à la crise de la dette.

De même, Nicolas Sarkozy devrait faire le point de la situation, également par téléphone, avec Christine Lagarde ainsi qu'avec le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet.