Marseille : Kaporal officiellement placé en redressement judiciaire

HABILLEMENT L’enseigne marseillaise de prêt-à-porter spécialisée dans le jean fait face à d’importantes difficultés économiques qui laissent craindre pour l’avenir de ses 113 boutiques et ses 534 salariés

M.Cei.
Un magasin Kaporal ici à Salaise sur Sanne
Un magasin Kaporal ici à Salaise sur Sanne — ROMAIN DOUCELIN/SIPA

Selon une information de La Provence, sans surprise, le groupe de prêt-à-porter Kaporal, dont le siège social est à Marseille, a été placé ce vendredi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Marseille, avec une période d’observation de six mois.


« Depuis de nombreuses années, la société a fait face à des éléments extérieurs imprévisibles et imparables », écrivait mardi dans un communiqué la marque marseillaise, citant les conséquences des manifestations des « gilets jaunes », de la pandémie de Covid-19, des « grèves successives », et du « choc inflationniste » notamment dû à la guerre en Ukraine.

Créé en 2004

Les collaborateurs du groupe ont été informés lundi du fait que la société allait « solliciter l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire à son bénéfice auprès du tribunal de commerce de Marseille ».

« La recherche d’un nouvel investisseur n’a pas abouti à ce jour contraignant l’entreprise à prendre une décision de gestion rendue obligatoire. En effet, dans les faits et les chiffres, le groupe Kaporal n’est plus en mesure d’assumer seul le paiement de ses dettes. L’entreprise va ainsi utiliser un outil juridique mis à la disposition des entreprises confrontées à des difficultés », explique encore le groupe.

Créée en 2004 par une famille marseillaise déjà spécialisée dans le jean, la marque Kaporal compte aujourd’hui 113 boutiques en France, 534 salariés et a réalisé 99 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022.