20 Minutes : Actualités et infos en direct
GastronomieLa cérémonie des Michelin a coûté à l’Alsace… qui attend des retombées

Guide Michelin 2023 : Combien la cérémonie a coûté à l’Alsace… qui attend maintenant des retombées

GastronomieLe palmarès du célèbre guide rouge a été dévoilé lundi à Strasbourg. Dans une région qui avait payé cher pour un événement qu’elle espère rentable sur la durée
Tous les chefs étoilés au Guide Michelin présents à la cérémonie regroupés pour une photo mémorable... C'était lundi à Strasbourg.
Tous les chefs étoilés au Guide Michelin présents à la cérémonie regroupés pour une photo mémorable... C'était lundi à Strasbourg. - PATRICK HERTZOG / AFP
Thibaut Gagnepain

Thibaut Gagnepain

L'essentiel

  • Le Guide Michelin a fait étape cette année à Strasbourg, où la cérémonie des restaurants étoilés avait lieu lundi
  • Pourquoi un tel investissement de la part de la Communauté européenne d'Alsace ?
  • « C’est une magnifique vitrine pour l’Alsace », jure son président Frédéric Bierry, espérant povoir observer rapidement des retombées

Près de deux heures de cérémonie, un (long) discours d’Emmanuel Macron en vidéo, des centaines de chefs présents sur la grande scène pour une photo souvenir unique… La cérémonie 2023 des étoiles Michelin n’a pas connu le moindre raté, lundi à Strasbourg. Il était même difficile de trouver un observateur capable d’en dire du mal !

Une vraie réussite ? « Un pur moment de bonheur et d’émotions », s’enthousiasme le président de la Communauté européenne d’Alsace (CeA) Frédéric Bierry. Sa collectivité avait sauté sur l’occasion depuis que le célèbre guide rouge s’est ouvert aux délocalisations, l’an passé à Cognac. « La Champagne était aussi intéressée pour une manifestation qui est connue dans le monde entier et d’autres se battent déjà pour la prochaine édition », assure-t-il avant de faire un premier bilan de celle-ci.



Coût total de l’opération pour la CeA : « environ 390.000 euros ». Une facture, salée, qui n’était qu’à moitié envisagée à l’origine… « Il était prévu que la mairie de Strasbourg couvre les frais techniques au Palais de la musique et des congrès (PMC) mais elle n’a pas tenu ses engagements », déplore Nicolas Stamm-Corby, chef doublement étoilé et surtout directeur du projet. « On m’a donné une facture à payer de 107.000 euros et nous l’avons réglée. »

Interrogé par 20 Minutes sur le sujet, le cabinet de la maire Jeanne Barseghian parle d’une « incompréhension ». « Comme pour tous les organisateurs où Strasbourg Events (le gestionnaire) met à disposition gratuitement le PMC, le règlement des frais annexes n’est jamais compris », ajoute-t-on du côté de l’édile écologiste… qui n’était pas présente à la cérémonie. « Elle avait un conflit d’agenda et était représentée par son adjoint Joël Steffen », précise-t-on encore.

« Une magnifique vitrine pour l’Alsace »

Ce nouvel épisode des relations tendues entre la municipalité et la CeA n’a néanmoins pas douché la satisfaction de Frédéric Bierry. « On est dans l’enveloppe qu’on avait anticipée et si on avait voulu mener une campagne de communication qui a les mêmes retombées, il aurait fallu dépenser 5 millions d’euros. C’est une magnifique vitrine pour l’Alsace », jure-t-il avec un chiffre difficile à vérifier puisque aucune retombée n’est aujourd’hui connue. « Le guide s’est engagé à nous les donner d’ici les prochaines semaines », précise encore l’élu Les Républicains en donnant quand même deux chiffres. « Il y a eu un million de vues rien que sur la vidéo de l’annonce de l’événement et 100.000 pour la photo avec tous les chefs sur ma page Facebook. »

« Michelin est une marque mondiale, comme le Tour de France par exemple », prolonge le président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Alsace Jean-Luc Heimburger. « C’était une opportunité à saisir et ça permet d’attirer les yeux sur notre territoire. » De le faire participer aussi puisque de nombreux agriculteurs, artisans et autres industriels ont été mis à contribution. « Nous avons eu beaucoup de dons. De vins, d’eaux, de nourriture, de prestations… Il y en avait pour plus d’un million d’euros », précise Nicolas Stamm-Corby. « Et certaines personnes qui étaient là sont encore dans la région ! » De quoi ajouter quelques nuitées avant un bilan plus complet…

Sujets liés