Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
argentIl manque 476 euros par mois aux Français pour vivre convenablement

Inflation : Il manque 476 euros par mois aux Français pour vivre convenablement

argent
Selon une étude, une large majorité de Français vont maintenir les arbitrages qu’ils ont engagés en 2022 au sujet de la consommation
Selon une étude, 74 % des Français se disent fragilisés par la hausse des prix. Illustration
Selon une étude, 74 % des Français se disent fragilisés par la hausse des prix. Illustration  - MICHEL GILE/SIPA / sipa
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Touchés de plein fouet par l’inflation, les Français sont contraints de faire des choix dans leurs dépenses de la vie quotidienne. Et cette situation devrait perdurer ces prochains mois, comme le révèle une étude Cofidis réalisée avec l’aide de CSA Research publiée ce lundi et relayée par nos confrères de TF1. Sept personnes interrogées sur dix ont en effet déclaré avoir su s’adapter à la hausse des prix en 2022, mais 74 % d’entre eux se disent aussi fragilisés.

Au total, ils sont 79 % à assurer qu’ils vont devoir maintenir les arbitrages engagés en 2022 au sujet de la consommation. Les Français estiment, en moyenne, qu’il leur manque 476 euros par mois pour vivre convenablement. A noter que cette somme est en baisse par rapport à l’an dernier, où ce montant était de 490 euros.

Des actions prioritaires pour gérer son budget

Dans ce contexte d’inflation, 61 % des sondés ont expliqué avoir adapté leur manière de gérer leur budget en 2022, en modifiant leurs habitudes de consommation. Ils citent notamment une diminution de l’utilisation de la voiture ou encore la baisse du chauffage.

De la même manière, parmi les actions prioritaires mises en place au cours des douze derniers mois en matière de consommation, 59 % des Français ont été à la recherche de prix bas ou de promotions. Par ailleurs, 26 % ont opté pour les circuits courts et 24 % pour des produits de seconde main.



Enfin, 39 % des personnes interrogées ont confié avoir souscrit un crédit à la consommation (19 %), que ce soit pour un prêt personnel (12 %), un crédit sur un projet particulier ou un crédit renouvelable (10 %).

Sujets liés