20 Minutes : Actualités et infos en direct
trop c’est tropLa hausse des prix à la consommation s’établit à 6 % en janvier

Crise de l’énergie, prix de l’alimentation… La hausse des prix de 6 % en janvier

trop c’est tropEn janvier, les prix de l’énergie ont bondi de 16,3 %, tandis que ceux de l’alimentation se sont envolés de 13,3 %
Des consommateurs sont vus au rayon légumes d'un supermarché E. Leclerc, à Saint-Herblain, près de Nantes, le 15 décembre 2022.
Des consommateurs sont vus au rayon légumes d'un supermarché E. Leclerc, à Saint-Herblain, près de Nantes, le 15 décembre 2022. - Sebastien SALOM-GOMIS/SIPA / /SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L’inflation continue d’augmenter. Après avoir atteint 5,9 % sur un an en décembre, la hausse des prix à la consommation en France s’est établie en janvier à 6 % sur un an, a indiqué vendredi l’Institut national de la statistique (Insee) confirmant sa première estimation. Cette légère accélération en janvier s’explique par l’augmentation des prix des produits pétroliers avec la fin de la ristourne généralisée à la pompe, ainsi que celle des prix du gaz, dans la limite d’un plafond de 15 % décidé par le gouvernement pour les tarifs réglementés, a détaillé l’Insee.



Ainsi, en janvier, les prix de l’énergie ont bondi de 16,3 %, tandis que ceux de l’alimentation se sont envolés de 13,3 %, pesant sur la consommation des ménages. Pour l’alimentation, les hausses touchent tant les fruits et poissons frais, que le pain, le lait, le fromage, les œufs, la viande, le sucre ou encore les boissons. A l’inverse, la hausse des prix des produits manufacturés et des services ralentit sur un an, à respectivement 4,5 % et 2,6 %.

Pas de baisse sur les prix à la consommation avant juin

L’inflation sous-jacente, qui exclut les éléments les plus volatils comme l’énergie et certains produits alimentaires, et permet ainsi de dégager une tendance de fond de l’évolution des prix, s’est élevée à 5,6 % sur un an en janvier, après 5,3 % en décembre. L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), utilisé pour les comparaisons à l’échelle européenne, s’est établi à 7 % sur un an en janvier.

Début février, l’Insee avait estimé que la hausse des prix à la consommation demeurerait sur « un plateau » autour de 6 % sur un an en février, avant de refluer progressivement à 5 % en juin.

Sujets liés