Conso : Vous vous demandez comment verdir votre consommation de vêtements ? Posez-nous vos questions

VOUS INTERROGEZ L’UFC-Que Choisir a récemment publié deux enquêtes sur la mode jetable et la fiabilité des prétendues « gammes écolos » des marques

Noémie Penot
Devanture d'un magasin de l'enseigne H&M, l'une des géantes mondiales de la fast-fashion.
Devanture d'un magasin de l'enseigne H&M, l'une des géantes mondiales de la fast-fashion. — Yann Bohac

Le vert est toujours plus à la mode. Et vous l’avez sûrement constaté, les enseignes de prêt-à-porter (et leurs équipes marketing) l’ont bien compris. « Conscious choice » chez H & M, « Join Life » chez Zara, ou encore « In progress » chez Jules : une enquête de notre partenaire l’UFC-Que Choisir consacrée à ce sujet, mentionne des marques qui poussent la revendication « green » jusqu’au bout en proposant leur propre gamme « écoresponsable ».

Ces dernières espèrent séduire le consommateur en commercialisant des vêtements aux matières « plus responsables », « recyclées », ou encore en « coton bio », mais l’association invite plus que jamais à la nuance. Si l’utilisation de ces dernières est loin d’avoir un réel impact positif sur l’environnement, Fabienne Maleysson, journaliste à Que Choisir, pointe également du doigt les conditions sociales, plus qu’obscures, dans lesquelles exercent les travailleurs du textile. La main-d’œuvre est majoritairement originaire de pays d’Asie, « où les législations sociales et environnementales ne sont pas trop regardantes et permettent de faire fabriquer par des sous-traitants au plus bas coût », indique une précédente enquête sur la mode jetable, parue dans le numéro de novembre de Que Choisir. Entre autres, en Chine, au Bangladesh, ou en Inde.

A vos questions !

Avec cette flopée d’informations, toutes plus ambiguës les une que les autres, il peut s’avérer difficile pour une personne en quête d’une consommation plus responsable de savoir où mettre les pieds et quels faux-pas éviter. Notamment à l’approche des fêtes de fin d’année, où la probabilité de découvrir un pull ou un manteau aux pieds du sapin est très élevée. C’est pour cette raison que 20 Minutes et l’UFC-Que Choisir vous invitent à poser toutes vos questions sur l’impact écologique de la mode jetable, et sur les solutions qui existent pour verdir notre shopping. Fabienne Maysseron, l’auteure des deux enquêtes, y répondra en vidéo dans le prochain Brief Conso.

Vous êtes un peu perdu et vous seriez favorables à un éclaircissement sur les problématiques liées à la mode jetable ? A l’approche des fêtes, ou même le reste de l’année, vous souhaiteriez avoir des habitudes de consommation plus responsables en ce qui concerne l’habillement ? Vous voudriez savoir comment s’y retrouver parmi toutes les prétendues gammes et étiquettes aux labels « écoresponsables » qui parsèment les magasins de prêt-à-porter ? Vous vous demandez si la seconde main et/ou la précommande représente vraiment une alternative écolo à la fast fashion ? Posez-nous toutes vos questions.