Epargne : Le livret A a signé un nouveau mois record en septembre

ARGENT Juillet et août ayant aussi été historiques, c’est donc le troisième mois d’affilée que le Livret A enregistre des records sur sa collecte

20 Minutes avec AFP
— 
La collecte nette concernant le livret A, c’est à dire  la différence entre les dépôts des épargnants et les retraits, s’est établie à près de 2,7 milliards d’euros en septembre dernier
La collecte nette concernant le livret A, c’est à dire la différence entre les dépôts des épargnants et les retraits, s’est établie à près de 2,7 milliards d’euros en septembre dernier — (Photo by MYCHELE DANIAU / ARCHIVES / AFP

Plus de dix fois le montant de septembre 2021. La collecte nette concernant le livret A, c’est-à-dire la différence entre les dépôts des épargnants et les retraits, s’est établie à près de 2,7 milliards d’euros en septembre dernier, selon les chiffres publiés ce vendredi par la Caisse des dépôts (CDC).

Cette dernière évoque alors un mois de septembre record pour ce livret d’épargne. Si c’est un niveau historique pour septembre, il s’agit cependant d’un ralentissement après les 4,49 milliards du mois précédent, eux aussi historiques, pour un mois d’août.

Juillet et août aussi historiques

Juillet ayant également été historique, c’est donc le troisième mois d’affilée que le Livret A enregistre une collecte record pour la période. Pour comparaison, la collecte nette du Livret A en septembre 2021 était de 240 millions d’euros. Celle du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) a, pour sa part, atteint 470 millions d’euros en septembre 2022, contre une collecte nette négative de 260 millions en septembre 2021, les retraits ayant alors été supérieurs aux dépôts.

Les deux livrets ont collecté ensemble plus de 3,1 milliards d’euros en septembre, et 30,60 milliards d’euros depuis le début de l’année.

Un rendement qui reste négatif compte tenu de l’inflation

Si le relèvement du taux du Livret A et du LDDS à 2 % à partir du 1er août, contre 1 % précédemment, a pu encourager les Français à y déposer leur épargne, il est toutefois important de noter que leur rendement reste négatif en tenant compte de l’inflation. Cette dernière a atteint 5,6 % sur un an en septembre selon l’Insee.

Géré conjointement par la Caisse des dépôts et les réseaux bancaires, le Livret A sert essentiellement à financer le logement social, tandis que le LDDS est dédié à l’économie sociale et solidaire ainsi qu’aux économies d’énergie dans les logements. L’encours des deux livrets a par ailleurs dépassé la barre symbolique de 500 milliards d’euros, à 500,3 milliards d’euros très précisément (+5,9 % sur un an).