Pénurie de carburant : La grève est levée à la raffinerie TotalEnergies de Donges

CONFLIT Les salariés grévistes du site de Loire-Atlantique ont voté ce mercredi après-midi la reprise du travail

F.B. avec AFP
— 
Salariés en grève devant la raffinerie TotalEnergies de Donges, mercredi 19 octobre 2022.
Salariés en grève devant la raffinerie TotalEnergies de Donges, mercredi 19 octobre 2022. — D.Meyer/AFP

Ils avaient rejoint le mouvement de grève national le 11 octobre. Les salariés de la raffinerie TotalEnergies de Donges, près de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), ont voté ce mercredi après-midi la levée de la grève. Le conflit portait, comme dans le reste du groupe pétrolier, sur une revalorisation des salaires dans un contexte d’inflation.

« En responsabilité et en conscience, l’arrêt de la grève a été annoncé pour le personnel d’exploitation à compter de 13 heures et pour le personnel de jour à compter de 17 heures », a déclaré Fabien Privé Saint-Lanne, secrétaire CGT, à l’issue d’une assemblée générale.

Le deuxième plus gros site de France

Les raffineries de Gonfreville-L’Orcher et La Mède (Bouches-du-Rhône) seraient, pour l’heure, toujours en grève, de même que les dépôts pétroliers de Feyzin (Rhône) et Flandres (Nord).



La raffinerie de Donges est la deuxième plus importante de France par sa production (11 millions de tonnes de brut par an), derrière la raffinerie Total de Gonfreville (Seine-Maritime). Quelque 650 salariés travaillent sur le site, de même que 400 intervenants d’entreprises extérieures quotidiennement.